Ehpad Maison de Retraite

ehpad maison de retraite

Ehpad Maison de Retraite Palmares

Publié par philippe le

L’un des aspects les plus choquants de la crise du coronavirus en France a été le nombre de décès dans les maisons de retraite.

Plus de 40 % des 19 000 décès dus au COVID-19 dans le pays ont eu lieu dans ces établissements.

Dans plusieurs maisons de retraites, il a fallu des semaines pour se procurer des masques de protection et, aujourd’hui encore, ils manquent de blouses jetables et de concentrateurs d’oxygène – un dispositif qui élimine l’azote de l’air et produit un gaz enrichi en oxygène que les patients peuvent inhaler.

En raison du nombre de cas dans les EHPAD et maisons de retraite en France, ils sont généralement à la limite de leurs capacités en matière de concentrateurs. Cela peut être un problème car si ils n’ont pas d’oxygène pour un patient qui en a besoin, il serai obligé d’aller à l’hôpital”.

Emmener les personnes âgées à l’hôpital peut être fatal – dans les unités de soins intensifs qui manquent de ventilateurs, les médecins ont déclaré avoir fait le choix “impossible” de sélectionner des patients ayant de meilleures chances de survivre au virus.

Les personnes âgées ne sont pas seulement des patients, ce sont avant tout des personnes. Et ces personnes ont besoin d’affection, d’amour.
Dans certaines maisons de soins, les personnes âgées peuvent recevoir le même traitement que celui qu’elles recevraient dans des services hospitaliers normaux.

Mais cela n’a pas suffi à éviter de nombreux décès dans ces établissements – la maison de retraite Hector Malet, par exemple, fait partie d’un collectif de sites qui accueillent 1 150 personnes. Ils ont enregistré 90 décès COVID-19 à ce jour.

Extrêmement désagréable

La manière la plus efficace de prévenir la propagation du virus dans ce domaine également, selon les administrateurs, est de limiter au strict minimum le nombre de personnes avec lesquelles les résidents entrent en contact.

Les règles de confinement imposées en mars dernier ont obligé les résidents âgés de cette maison de retraite de Fontenay-sous-Bois à s’isoler dans leur chambre – ce qui leur a causé une “grande douleur”.

Elles disent que cela leur manque de se promener dans les couloirs, de prendre le soleil dans les jardins et de bavarder avec les co-résidents en face à face.

Reprise des visites familiales

Les chiffres exténuants et l’incapacité de nombreuses maisons de soins à faire face à la situation ont forcé la Commission européenne à recommander l’enfermement des personnes âgées jusqu’à la fin de 2020 – ce qui ajoute à la détresse des personnes âgées et de leurs familles.

Mais le gouvernement français a annoncé que les familles seront à nouveau autorisées à rendre visite aux résidents à partir du 20 avril.

Le ministre français de la santé a déclaré que la forme que prendront ces visites sera décidée par les maisons de retraite – les membres de la famille ne seront très probablement pas autorisés à toucher leurs proches.

La nouvelle sera certainement bien accueillie dans plusieurs maisons de retraite, où les administrateurs cherchaient déjà des solutions alternatives pour lutter contre la solitude en période d’isolement.

Catégories : Non classé